Améliorer l’accès des éleveurs à une alimentation du bétail de qualité pour augmenter la production laitière dans les Pays sahéliens d’Afrique de l’Ouest

Vient de paraître

Le secteur laitier en Afrique de l’Ouest est caractérisé par une forte croissance urbaine de la demande en produits laitiers. La croissance du secteur de la transformation laitière industrielle est largement alimentée par l’importation de poudres de lait, encouragée par des politiques commerciales régionales favorables, même si des expériences de collecte et de transformation du lait local existent et progressent.

Or ces choix sont aujourd’hui de plus en plus remis en discussion et plusieurs initiatives demandent des politiques plus équilibrées et favorables aux filières locales. Ces injonctions au développement d’une production de lait local contribuent à relancer les débats sur les voies pour améliorer l’accès des éleveurs à une alimentation de qualité pour leur bétail. Comment dépasser des visions technicistes simplistes et penser l’alimentation du bétail dans le cadre des relations systèmes d’élevage - environnement et dans la confrontation entre modèles de production et savoirs différents ? Comment, dans les processus d’innovation, interpréter et tenir compte des pratiques de sélection et de réélaboration appliquées localement aux éléments conceptuels et techniques venant de l’extérieur ? Quelles orientations réalistes poursuivre pour promouvoir l’accès à une alimentation bovine de qualité dans les espaces sahéliens et soudaniens susceptible d’améliorer la production laitière en Afrique de l’Ouest ?

Cette note publiée dans le cadre de la campagne « Mon lait est local » se propose de contribuer aux réflexions en cours en fournissant des éléments de réponses à ces questions. Elle illustre différents systèmes d’élevage et pratiques d’alimentation du bétail bovin dans trois bassins laitiers au Sénégal. Elle restitue ensuite des éléments de capitalisation concernant certaines solutions techniques (cultures fourragères et sous-produits agro-industriels – SPAI) mises en œuvre en Afrique de l’Ouest. Ces éléments contribuent à resituer les enjeux et les perspectives de l’alimentation animale dans une ouverture plus large vers la diversité d’aliments disponibles dans les territoires.

Télécharger la note.

Retour aux actualités