Dialogue et concertation en République Centrafricaine

Vient de paraître

Dans le contexte de sortie de crise et de retour des réfugiés du Cameroun dans la région Ouest de la RCA, et sur financement de l’Ambassade de France à Bangui, l’IRAM a initié, en partenariat avec la Croix Rouge France, Echelle, et PU-AMI, un travail de diagnostic et de dialogue, sur la thématique de la réconciliation entre agriculteurs et éleveurs, dans la zone de Berberati et vers la frontière avec le Cameroun (axe Berberati-Gamboula).
Les objectifs étaient les suivants :

  • Conduire des diagnostics visant à identifier les potentialités de dialogue et de concertation entre les acteurs du territoire ;
  • Initier un premier dialogue, à travers notamment un atelier en fin de mission réunissant les différents acteurs,
  • Elaborer des propositions d’actions à mener dans la zone et sur cette thématique, à court et moyen terme, et amorcer un échange visant à établir des synergies entre les différents acteurs (de l’urgence et du développement).

Les zones ciblées sont les sous-préfectures de Berberati et de Gamboula (ville frontière avec le Cameroun, où se concentre une partie des réfugiés/déplacés centrafricains).
La mission s’est déroulée en deux grands temps. Un travail de diagnostic agraire réalisé par Marc Dufumier et deux jeunes chercheurs du LERSA, Parfait Taoudera et Grand Bonheur Lopez. A la suite de ce premier diagnostic, l’Iram a mobilisé quatre experts dans l’analyse des relations agriculteurs éleveurs et des besoins en renforcement des capacités pour l’accompagnement du dialogue local.

Retour aux actualités