Le Crédit Rural de Guinée finaliste du 6ème Prix Européen de la Microfinance

Le Prix Européen de la Microfinance a été lancé en 2005 par le Ministère des Affaires étrangères et européennes du Luxembourg (Direction de la Coopération et de l’Action humanitaire). Il est organisé conjointement par la Coopération au Développement Luxembourgeoise, la Plateforme Européenne de la Microfinance (e-MFP) et Le Réseau pour la Finance Inclusive à Luxembourg (InFiNe.lu), en collaboration avec la Banque Européenne d'Investissement. Pour cette 6ème édition, le thème est "La microfinance en zone post-catastrophe naturelle, post-conflit et dans les États fragiles". Trois finalistes ont été retenus : le Crédit Rural de Guinée (CRG), The First Microfinance Institution de Syrie (FMFI-S) et Taytay Sa Kauswagan Inc. (TSKI) des Philippines.

L'objectif du Prix est de mettre en lumière des institutions de microfinance qui opèrent dans des zones qui se remettent de catastrophes naturelles ou de conflits. Ces institutions fournissent des services financiers et non financiers destinés à renforcer la résilience des populations vulnérables, affectées.

Le Crédit Rural de Guinée (CRG) a été touché au début de l'épidémie de virus Ebola en 2014. Contrairement à beaucoup d'autres, le CRG a continué à travailler, tout en prenant des mesures spéciales pour se prémunir de l'infection et protéger son personnel et ses clients. Les employés ont notamment été encouragés à communiquer avec les clients et traiter les paiements par téléphone, rééchelonner les prêts des entrepreneurs affectés par Ebola (y compris une annulation de la dette en cas de décès), continuer à décaisser de nouveaux prêts, et enfin, à permettre aux clients d'accéder à leur épargne. Le CRG a également fourni une aide aux familles des membres du personnel touchées par le virus. En outre, le CRG a lancé une campagne nationale de sensibilisation pour informer les clients et la population en général sur les mesures de prévention permettant d'éviter la transmission du virus. Au total, plus de 4000 personnes ont participé à ces séances de sensibilisation. Avec l'appui du Programme Alimentaire Mondial, le CRG apporte actuellement une indemnisation à plus de 55 000 familles touchées par le virus et à 1000 survivants d'Ebola, qui continuent à être stigmatisés par leurs communautés.

L'association IRAM a appuyé le CRG pour équiper les caisses en produits de désinfection des mains, afin de limiter la contamination et protéger les clients et les salariés.

Retour aux actualités